Maintenant que nous sommes à mi-chemin de l’année 2022, il est temps de réfléchir aux principales tendances et projections des analystes du secteur de la formation et du développement des compétences, et d’envisager ce qui nous attend. Dans la « nouvelle normalité », le monde du travail évolue encore plus vite que jamais.

Alors, où en sommes-nous sur ces importantes tendances de formation et de développement des compétences pour 2022 ?

1. Le travail hybride est parti pour durer

Selon la nouvelle étude du Brandon Hall Group sur le travail et l’apprentissage hybride, 90 % des entreprises s’attendent à ce que leurs employés adoptent un certain degré de travail en hybride (mix home office – sur site) lorsque des stratégies optimales de retour au travail seront mises en œuvre, et 6 % seulement s’attendent à ce que tout le monde continue à travailler à distance à 100 %.

Le travail hybride semble devenir le modèle de fonctionnement le plus populaire, ce qui pose de nouveaux défis aux équipes formation. Dans le même rapport, 54% des personnes interrogées déclarent que les apprenants reçoivent trop de demandes sur leur temps de travail, tandis que 43% disent que les apprenants n’ont pas assez de temps à consacrer à la formation en général. Cette situation n’est pas propre à l’apprentissage hybride – quel que soit le modèle d’apprentissage, les apprenants ont toujours eu du mal à trouver le temps de se former, mais la formation hybride exige une approche encore plus structurée et disciplinée, qui appelle autant d’exigences de la part des apprenants qui sont sur site que de ceux qui sont à distance.

> Conseil : Obtenez les dernières recherches L&D sur le travail et l’apprentissage hybride du Brandon Hall Group.

2. La requalification est une priorité urgente

Webinar with Fosway Group
How to Enable Your Organization to Win at Reskilling

Les organisations sont confrontées à deux pressions concurrentes en matière de gestion des talents : premièrement, les deux dernières années ont entraîné un changement généralisé de la façon dont le monde fonctionne, ce qui a eu un impact sur la façon dont les gens travaillent et apprennent. Deuxièmement, la Grande Démission a entraîné d’énormes mouvements sur le marché du travail : de nombreux secteurs connaissent un exode massif d’employés qualifiés et talentueux.

Dans la récente recherche du Groupe Fosway, The Reskilling Revolution, nous découvrons qu’un pourcentage stupéfiant de 97% des plans de développement des compétences des entreprises ont été affectés par COVID-19. 59% des personnes interrogées déclarent que les compétences ont gagné en importance pour leur organisation, 42% d’entre elles affirmant que la mobilité des talents est devenue de plus en plus importante. De plus, 65 % des personnes interrogées déclarent que leur organisation présente des lacunes importantes en matière de compétences, ce qui fait de la rétention des talents et de la requalification des talents existants une priorité urgente pour la majorité des organisations, et l’une des principales tendances en matière L&D pour 2022.

> Conseil : La nécessité de trouver les bons formateurs pour assurer la formation est liée à la requalification. Nous avons récemment écrit sur ce défi – jetez un coup d’œil à notre point de vue sur la guerre des formateurs talentueux.

3. L’éducation des clients est un facteur clé de différenciation concurrentielle

John Leh, expert de la formation en entreprise étendue chez Talented Learning, déclare que « la formation des clients est l’une des tendances les plus importantes en matière de stratégie formation, car lorsqu’elle est bien ciblée, elle constitue un facteur de différenciation concurrentielle pour les petites et moyennes entreprises (PME), dans la plupart des secteurs. La formation stratégique des clients aide les entreprises à attirer de nouveaux prospects qualifiés et formés, à les convertir en clients, à les intégrer de manière efficace, à les éduquer au fil du temps, à maximiser leur satisfaction et à augmenter les taux de renouvellement de la clientèle – tout en ayant des éléments chiffrés sur ces aspects. Il suffit de comparer les indicateurs commerciaux des clients qui ont suivi ou non la formation recommandée pour que la valeur de la formation client devienne évidente pour tous. »

> Conseil : Stéphane Pineau, PDG de Training Orchestra, s’est récemment entretenu avec John Leh sur la simplification de la logistique associée aux formations clients, l’entreprise étendue et la formation continue. Écoutez le podcast sur les optimisations  logistiques de la formation ici.

4. Les classes virtuelles sont de plus en plus normalisées

D’autres recherches sur le mode « hybride » menées par le Groupe Fosway ont révélé que 95 % des responsables formation estiment que la pandémie a changé à jamais le L&D, avec 97 % des organisations utilisant désormais des classes virtuelles dans le cadre de leurs stratégies formation. En particulier, on constate une augmentation de 400 % de l’utilisation des classes virtuelles pour la formation externe et une augmentation de 3,5 % des classes virtuelles pour la formation interne.

Les classes virtuelles sont un élément essentiel de la formation virtuelle animée par un formateur (VILT), car elles rassemblent les stagiaires, où qu’ils se trouvent, sans qu’ils aient besoin de se rendre dans un lieu précis. Cependant, si vous ne faites pas attention, les tâches administratives associées aux formations virtuelles peuvent rapidement s’accumuler.

> Conseil : Opter pour un système de gestion de la formation (TMS) tel que Training Orchestra permet de rationaliser et d’automatiser les processus associés à la mise en place de classes virtuelles, et permet aux gestionnaires de formation d’identifier les formateurs compétents afin d’assurer le bon déroulement de leur programme.

5. L’ILT est de retour – mais pas comme nous le connaissons.

Webinaire en rediffusion
Les clés pour construire votre plan de formation 2023

La formation avec formateur (ILT) est de retour – mais elle a évolué par rapport à ce qu’elle était avant la pandémie. La formation hybride tend à devenir la nouvelle norme. Les organisations se tournent vers des groupes plus restreints, proposent davantage de formations hybrides, soit un mélange de formation sur site et de formation virtuelle avec formateur. La formation sur site n’est plus un choix par défaut, mais répond à des enjeux spécifiques et participe au besoin de renouer le lien social entre les collaborateurs.

Au lieu de proposer de grands parcours de formation pour des promotions de nouveaux arrivants, une équipe de formation peut opter pour des sessions plus courtes réparties sur de plus longues périodes, tout en essayant de combiner l’approche présentielle et l’approche distancielle. Cela facilite les interactions et partages de pratiques entre les stagiaires, notamment informels, qui sont un complément à forte valeur ajoutée au contenu de la formation ! Cela donne également aux formateurs la possibilité de fournir une formation plus personnalisée.

> Conseil : Bien que cela puisse sembler plus complexe (ça l’est !), la bonne nouvelle est qu’un système de gestion de la formation professionnelle facilitera considérablement la mise en place d’un programme de formation hybride et aidera à gérer les opérations de formation telles que la planification de sessions multiples, l’affectation des formateurs, des ressources, des salles, etc.

6. Suivre le rythme de la « nouvelle normalité » du L&D

Dans le nouveau rapport de Josh Bersin sur les plateformes et technologies de formation, nous constatons que les grandes entreprises possèdent environ 22 outils et plateformes de L&D différents. Cela représente 22 processus d’approvisionnement, contrats et systèmes différents à comprendre… et la liste est longue. Ce marché fragmenté des plateformes L&D fait qu’il est difficile pour les organisations de rester au top en matière technologique, surtout lorsque beaucoup de ces plateformes ne s’intègrent pas ou ne communiquent pas entre elles.

Selon Josh Bersin, « chaque fois qu’une nouvelle technologie est inventée, quelqu’un essaie de l’utiliser pour l’éducation et la formation. » Nous avons vu cela se produire avec la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR), l’intelligence artificielle (AI) et à peu près tous les types de technologies imaginables. Les organisations doivent apprendre à discerner entre la technologie pour le plaisir de la technologie et les solutions qui ajoutent une véritable valeur à une Learning Stack en constante expansion, tout en se méfiant des fournisseurs qui prétendent tout faire. En optant pour des systèmes qui privilégient des intégrations propres et simples avec d’autres outils, les organisations pourront minimiser le temps administratif et conserver des données précises et utiles dans toute l’entreprise.

> Conseil : Vous souhaitez découvrir comment gérer ces tendances émergentes en matière de formation et de développement pour 2022 ? Planifiez dès aujourd’hui votre démonstration gratuite de Training Orchestra en cliquant sur le bouton ci-dessous, afin de découvrir comment notre solution peut vous aider.

À propos du TMS Training Orchestra

Depuis plus de 20 ans, Training Orchestra aide plus de 600 organisations dans le monde à résoudre la complexité des opérations de formation afin d’automatiser et d’optimiser : la programmation des sessions, la gestion des ressources, la collaboration avec les formateurs, le suivi des coûts et les rapports. En complément des technologies de formation existantes, le système de gestion des ressources de formation de Training Orchestra peut remplacer toutes les feuilles de calcul XLS et les tâches manuelles, afin que vous puissiez mieux gérer la formation comme une entreprise.

Vous souhaitez savoir comment améliorer l’efficacité de vos opérations de formation et former plus avec moins ? Contactez-nous pour en savoir plus !

planifiez une demonstration